Concert 2005

ACCUEIL  *  PRESENTATION  ACTUALITES  *  INFORMATIONS  *  ELEVES  *  PROJET D'ETABLISSEMENT  *  ADMINISTRATION

• Retour •

_____________________________________________________________________

 

  Du choeur à l'ouvrage

  Mélomanes avertis, amateurs de chants choral ou tout simplement de belles choses, c'est bien à Dambach-la-Ville que tous ont pleinement apprécié une prestation exceptionnelle de l'ensemble des chorales de la cité viticole, samedi soir à l'église Saint-Etienne.
 Les enfants de la chorale de la paroisse, sous la direction de Françoise Oser, débutaient la soirée avec leurs charmantes petites voix. Ils interprétaient trois chants : « Du côté de Noël » pour donner le « Sens de Noël » et d'indiquer que « Noël a des yeux de fête ». Le tout largement ovationné par une église comble. Près de 550 places assises, selon le sacristain. Suivait la chorale du collège du Bernstein, l'enfant chéri de Frédéric Schalk et de Vincent Sabarros qui ont magnifiquement dirigé le groupe dans quatre prestations de choix.

La chorale du collège du Bernstein a également donné de la voix, samedi soir

 
     

Plus de 700 voix dans une église, c'est émouvant

Par la suite, près de 230 choristes sont montés sur scène afin d'interpréter un programme inédit, créé et arrangé par Jean-Marie Friederich et harmonisé en partie par Gérard Foltz. L'ensemble étant dirigé par Anne-Rose Werhlé. Ce fut un grand moment de chant choral, que l'assemblée n'oubliera pas de si tôt. Les ovations du public témoignaient de la qualité de la prestation. A relever en particulier, les nouvelles compositions de J.-Marie Friederich, interprétées au piano par l'auteur.
 En deuxième partie, les « Copains d'Accord  » sous la direction d'Anne-Rose et de Samuel Ngue Nogha se préparaient à diriger ce que tous attendaient, les chants gospels. Ce fut l'apothéose. Préparés depuis de longs mois par les exécutants, ces chants bien connus ont atteint des sommets avec la participation spontanée de toute l'assistance. Plus de 700 voix dans une église c'est émouvant.
 Avant le grand final, Gérard Foltz a rendu un vibrant hommage à son ami J.-Marie Friederich pour son implication dans le monde musical et ses nombreuses créations, qui feront date dans le chant choral. En particulier « C'est Noël quand chante le vent », un titre à retenir.  (article DNA)

cliquez sur la photo pour l'agrandir

Chants de Noël et Gospel ont résonné le temps d'une soirée pour le plaisir de tous

Bientôt ici encore plus de photos